Vous êtes ici : Accueil / Présentation / Projet

ALEA 2017-2018 Figurations/Configurations artificielles du Hasard. Représenter la contingence en Europe Littérature, Histoire, Sciences, Philosophie – (XVI e -XXI e s.)

La fin de la Renaissance en Europe s’est accompagnée d’une série de mutations déterminantes dans la représentation de la contingence. Les modèles providentiels de pensée du temps humain, l’idée d’une survenue ordonnée des événements dans l’histoire civile, comme la confiance dans l’existence d’un ordre transcendant derrière l’apparent désordre des phénomènes observables y sont ébranlés par la promotion croissante de l’expérience. Une longue période de concurrence (XVIe-XVIIIes) entre les modèles d’explication du monde aboutit au XIXe siècle à un remplacement qui semble alors irréversible du vrai en soi comme produit du savoir par le réel tel que le livre l’expérience.

Cette évolution, notamment dans ses phases modernes et post-modernes, a fait l’objet de nombreux travaux récents qui en ont renouvelé considérablement les enjeux dans le domaine de l’épistémologie et de l’histoire des sciences et de la littérature. Ils montrent la nécessité d’une mise en évidence de la place tenue par la représentation et la figuration artificielle du hasard dans ces débats.

 La représentation du hasard s’impose à la pensée courante comme sa réalité, qu’elle se donne comme mise en scène, mise en images ou mise en récit de la survenue aléatoire des événements, comme expérience de pensée scénarisée, comme développement complet d’un monde possible ou comme simple projection révélatrice d’un état de choses. Ce sont les figurations du hasard qui nous servent à le comprendre.

          Le projet émergent ALEA 2017-2018 réunit des spécialistes d’histoire et de théorie de la littérature, d’historiographie, de philosophie esthétique et d’épistémologie autour de l’analyse de ces représentations du hasard dans l’art, depuis le début de la modernité.

Leurs travaux se répartissent sur trois axes principaux :

Axe 1 / Hasard et Fiction

Axe 2 / Hasard et Récits de faits

Axe 3 / Hasard et Savoirs

 

Les axes font intervenir respectivement la théorie des formes littéraires, les rapports entre représentation factuelle et fictionnelle, et la place des figurations scénarisées du hasard dans le discours des sciences, du XVIe au XIXe s.

On trouvera ici le programme des ateliers, colloques, séminaires et journées d’études organisés en 2017-2018 dans le cadre du projet ALEA.

Workshop "Improvisation & Design"